13/04/2014

Où peut-on voir des grands voiliers et des voiliers traditionnels ?


Certains grands voiliers, transformés en musée (ou, parfois, en restaurants) ne se déplacent pas et sont donc faciles à localiser ; par exemple la Duchesse Anne à Dunkerque ;

le Mercator à Oostende ;

le Cutty Sark à Greenwich (Londres) ; le Glenlee à Glasgow : le Passat à Travemünde-Lübeck ; le Rickmer Rickmers à Hambourg ; le Pommern à Mariehamn (îles d'Aland, Finlande) ; le Suomen Joutsen (ancien cargo français Laënnec) à Helsinki ; le Viking et le Gothenburg à Goteborg ; Le Don Fernando e Gloria à Lisbonne ; le Moshulu (restaurant) à Philadelphie ; le Balclutha à San Francisco ; le Constellation à Baltimore ;

le Constitution à Boston ; l'ancien Nippon Maru à Yokohama... en ne citant que quelques-uns parmi les plus célèbres.

Il existe également des ports-musées, qui rassemblent un certain nombre de bateaux intéressants : soit des bateaux anciens, plus ou moins restaurés ; soit des répliques, parfois capables de naviguer. De nouveaux bateaux y sont parfois en construction. On peut citer en France le Port-Rhu, à Douarnenez.Le Skellig, par exemple, a commencé ses premières navigations en 2012 (ci-dessous durant la construction)

   A Rochefort, la visite du chantier de la frégate Hermione, pratiquement achevée, s'impose (ci-dessous, une image du chantier en septembre 2007). Elle a été mise à flot début juillet  2012 et a effectué ses premières navigations en septembre 2014.


      
   A Gravelines, le Jean-Bart,  réplique d'un vaisseau de la marine de Louis XIV, est en cours de construction ; les premières pièces de la quille ont été posées en 2002 ; le chantier avance lentement, comme celui de l'Hermione à ses débuts ; l'étrave, l'arcasse (structure du tableau arrière) et des couples sont posés. Aucune date d'achèvement n'est citée par l'association Tourville, qui s'occupe de ce chantier. Voir le site en cliquant ici.

En Angleterre, le port-musée de Porstmouth rassemble notamment le Victory et le Warrior ;

Les Pays-Bas possèdent des musées intéressants, en particulier à Lelystad avec, notamment, le Batavia et la construction du Zeven Provincien.


également, à Amsterdam (avec le vaisseau Amsterdam (photo ci-dessous)

et à Den Helder (avec le Prins Willem, avant juillet 2009 ; le navire a alors brûlé ; la coque était récemment à Harlingen dans l'attente d'une reconstruction, mais il semble qu'elle sera finalement détruite).

 en Suède, le Gotheborg peut être vu dans le port du même nom ; mais il navigue assez souvent  ; il participait aux tonnerres de Brest en juillet 2012, à l'armada de Rouen 2013 et participe à des tallships races.

aux USA, Mystic Seaport (avec le trois-mâts Joseph Conrad) est un modèle du genre. Il y a aussi le South Street Museum de New-York, avec le Peking et le Wavertree.

On a des chances de voir les autres bateaux dans leur port d'attache (mentionné dans la description de chaque bateau), surtout durant la période d'hivernage, et aux environs de ce port. C'est même à peu près certain pour les petits bateaux, à rayon d'action limité.

   Mais, au-dessus d'une certaine taille, les voiliers en bon état naviguent plus ou moins loin ; on peut donc en voir dans beaucoup de ports. En France les positions de ports comme Brest, Camaret, ou Douarnenez à la pointe de la Bretagne, font qu'ils servent assez fréquemment à des escales.

    Un nouveau dispositif permet de connaître la position de navires de haute mer équipés de transpondeurs AIS (Automatic information system), destiné à améliorer la sécurité en mer. Le réseau marine Traffic, par exemple, permet de connaître la position de ces navires lorsqu'ils sont repérables par ce système (essentiellement lorsqu'ils sont près de ports, ou de points de passage où ils sont signalés par des observateurs bénévoles). Ne sont pas repérés (ils sont dits hors réseau) les navires situés trop loin des côtes, et ceux qui sont désarmés (si leurs systèmes électroniques sont inutilisés).
     Ce site est malheureusement devenu payant en 2013 et l'abonnement est assez coûteux. Dommage...On peut trouver la position de certains bateaux, mais on ne peut plus constituer une "flotte" de nos navires préférés.
      
        Les grandes régates comme le spi Ouest-France à La Trinité sur Mer, et les départs de courses au large (Transats, Vendée Globe, Volvo race, Route du Rhum) attirent des voiliers traditionnels, qui embarquent des passagers (souvent en "charter"). Et les bateaux de course modernes sont intéressants aussi !


Sur cette photo, la Belle Angèle, l'Étoile de France et la Recouvrance assistent au départ des figaros en partance pour les Antilles Transat en double, Concarneau 2008)
Les meilleures occasions sont cependant les rassemblements de grands voiliers et de voiliers traditionnels, ainsi que les courses auxquelles ces bateaux participent.

Les fêtes maritimes de Brest et Douarnenez : tous les quatre ans, depuis 1992 (ensuite : 1996, 2000, 2004, 2008 et 2012), environ 2000 bateaux de tous types et de toutes tailles rallient Brest vers le 10 juillet pour un magnifique rassemblement qui dure plusieurs jours avec visites des bateaux à quai, parades et régates, spectacles sur le quai.


Et, vers le 17 juillet, toute la flotte quitte Brest pour rejoindre Douarnenez en une extraordinaire parade navale.

La fête continue pendant quelque jours, un peu moins grandiose mais au moins aussi jolie et conviviale.




   Brest 1992 a été l'occasion d'organiser le concours des bateaux des côtes de France. Si le regain d'intérêt des marins français, et notamment bretons, a commencé dès la fin des années 1970, le concours a suscité la construction de nombreuses répliques.
    L'organisation a déjà annoncé qu'une nouvelle édition aura bien lieu en 2016.

En alternance, le port de Douarnenez organise tous les 2 ans une fête un peu plus modeste, sans la participation de Brest ; la première a eu lieu en 1986 et la dernière en 2010. Auparavant, préludant à ces manifestations des fêtes avaient eu lieu en rade de Brest, à Porz-Beach (1980, 1982, 1984). En même temps naissait et grandissait une revue qui a beaucoup contribué à l'épanouissement de ces fêtes et à la renaissance de la culture maritime en France (et notamment en Bretagne). Cette revue est le Chasse-marée, source d'inspiration pour l'auteur de ce site internet (merci à cette superbe revue). Prochain rendez-vous à Douarnenez en juillet 2014. Voir le site de Temps-fête DZ)
Rouen organise tous les 5 ans (en principe), en juillet également, un spectaculaire rassemblement de grands voiliers, auquel se joignent des bateaux de guerre (dits "bateaux gris") : l'Armada de la Liberté a été lancée en 1989 pour commémorer le 200 ème anniversaire de la Révolution française. Il y a eu ensuite 1994, 1999, 2003 (date avancée d'un an pour éviter les interférences avec Brest 2004) ; en 2008, l'Armada avait lieu quelques jours avant Brest mais les 2 fêtes se sont quelques peu gênées mutuellement.

   La plus récente a eu lieu du 6 au 13 juin 2013.
L'Armada se termine par une parade durant laquelle les navires descendent la Seine, majestueusement mais de façon assez espacée pour des raisons de sécurité.
   La prochaine édition aura lieu en juin 2019. C'est encore bien loin ...


Depuis 2001, le Golfe du Morbihan est, au mois de mai (week-end de l'Ascension) le théâtre d'un rassemblement bisannuel de bateaux traditionnels (ensuite 2003, 2005, 2007,2009, 2011) ; Les bateaux sont répartis dans les nombreux ports du Golfe. Quelques grands voiliers y participent également. Cette Semaine du Golfe se termine par une grande parade durant laquelle les bateaux sortent du Golfe, puis y rentrent groupés. La dernière édition a eu lieu du  6 au 13 mai  2013... Pour la prochaine, rendez-vous lors du week-end de l'Ascension 2015.


     Dans le Morbihan, à la lisière avec la Loire-Atlantique, aura lieu, durant le week-end de l'Ascension (fin mai-début juin) un rassemblement "bucolique et déambulatoire" sur la Vilaine, autour de la Roche - Bernard. Voir le site de Vilaine en fête.
   Depuis 2011, tous les 2 ans, le festival entre terre et mer, associant marins et agriculteurs, a lieu en baie de Morlaix (Morlaix, Roscoff, Saint-Pol de Léon, Carantec...) ; il rassemblait en 2011 des voiliers bretons, normands et britanniques.  Entre le 27 et le 30 juin 2013, il y avait près de 400 bateaux, mais nous ne les avons pas vu beaucoup naviguer.
        


  Amsterdam a sans doute été la première ville européenne à organiser des grands rassemblements périodiques : Sail Amsterdam a lieu tous les 5 ans depuis 1975. La dernière édition a eu lieu en 2010, du 19 au 23 août. Une vingtaine de grands voiliers et de très nombreux voiliers traditionnels étaient présents. Prochaine édition du 20 au 24 août 2015.
    En 2013,  un important rassemblement s'est déroulé du 22 au 24 août à Vlissingen en Zélande (sud des Pays-Bas, rive droite de l'embouchure de l'Escaut occidental).

  Tous les ans, depuis 1991, la ville allemande de Rostock organise un superbe rassemblement de grands voiliers et de voiliers traditionnels de la mer Baltique et de la mer du Nord. Ce rassemblement s'appelle Rostock Hanse sail, car la ville faisait partie de la Hanse (association des ports de commerce du nord de l'Europe). En 2013 a eu lieu entre le 7 et le 10 août.

    Aux USA, New-York est le premier port à avoir organisé des parades de grands voiliers, bien avant l'engouement de ces 25 dernières années : ce sont les Opsails (opérations voiles). ces manifestations spectaculaires ont eu lieu en 1964 ; en 1976 pour le bicentenaire de la proclamation de l'indépendance ; en 1986 pour le centenaire de la statue de la Liberté ; en 1992 (Columbus race) pour le 500 ème anniversaire de la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb ; en 2000 pour le millenium ; en 2012 pour célébrer les 200 ans de la 2ème guerre d'indépendance. Il y a aussi des rassemblements importants sur les grands lacs, entre Canada (Toronto) et USA.

     En Cornouailles Britannique, les années impaires à la fin du mois de juin, ont lieu les régates de Looe, où participent surtout des lougres de ce joli port. La dernière édition a eu lieu du 14 au 16  juin 2013
 



Des rassemblements plus petits, mais toujours intéressants, sont organisés dans d'autres ports, à intervalles variés ; on peut citer, en France : Paimpol (fête du chant de marins, avec un bassin entièrement rempli de bateaux) ; Ploumanac'h ; Concarneau ; Boulogne-sur-mer, etc.












 

La route de l'Amitié est une croisière faite en commun, dans le sud de la Bretagne et en Vendée, par des voiliers traditionnels et des voiliers modernes.


 

Aux Pays-Bas, les régates de voiliers traditionnels sont très fréquentes durant la belle saison.

Les courses de grands voiliers (tallships) sont également des évènements spectaculaires. La plus célèbre de ces courses, la Tallship's race, s'appelait naguère Cutty-Sark race ; elle tirait son nom du fameux trois-mâts conservé à Londres, et était sponsorisée par le fabricant de whisky du même nom. C'est une course par étapes, qui a plusieurs fois fait escale en France ; notamment à Bordeaux (en 1990), Saint-Malo (en 1994, 1999, 2006 et 2012), Brest (en 2002), Cherbourg (en 2005) et Toulon (en 2007 et bientôt en septembre 2013, du 27 au 30). les bateaux sont regroupés en 3 classes (A, B et C) selon leur gréement et leur longueur. Une partie de l'équipage doit être formée de jeunes de moins de 25 ans.


  En 2009, 2 courses ont eu lieu : l'une en Baltique, l'autre à travers l'Atlantique (Atlantic Challenge : Vigo-Bermudes-Charleston-Boston-Belfast). ; en 2010, une régate avait lieu au printemps en mer Égée et en mer Noire, l'autre en été en mer du Nord. En 2011, la Tall ships race s'est courue entre le Danemark et l'Irlande. En 2012, une étape est partie de Saint-Malo, vers Lisbonne, puis la course s'est poursuivie vers Dublin.
  En 2013, il y avait 2 courses séparées ; l'une en Baltique en Juillet (d'Arhus au Danemak à Szczecin en Pologne, en passant par Helsinki et Riga), l'autre en Méditerranée (de Barcelone à la Spezia, avec escale à Toulon) le dernier week-end de septembre.

1 commentaire: