07/12/2009

les quatre-mâts et cinq-mâts, généralités



Les cinq-mâts ont logiquement, un mât de plus que les quatre-mâts, soit 3 grands-mâts. Ces géants des mers ont été très rares : France et Preussen étaient de magnifiques navires au début du 20 ème siècle. Actuellement, Royal Clipper est un paquebot de luxe dont la construction a repris les caractéristiques (coque et gréement) de Preussen. Ses croisières se font surtout en Méditerranée, autour de l'Italie. Bien entendu, les superstructures et les aménagements n'ont plus rien à voir avec ceux du cargo qu'était Preussen.

Les quatre-mâts, généralement plus grands que les trois-mâts, leur ressemblent, avec un mât en plus : on retrouve le mât d'artimon, le mât de misaine, et généralement un beaupré. Il y a 2 grands-mâts au lieu d'un. On retrouve les mêmes types de gréements que pour les trois-mâts.

Il n'existe plus de quatre-mâts carré en état de naviguer (le Falls of Clyde est utilisé comme musée flottant à Honolulu).

Deux
quatre-mâts barques russes, le Sedov et le Kruzenshtern, participent aux rassemblements et aux courses de grands voiliers. ces voiliers-écoles étaient, dans la première partie du vingtième siècle, des cargos cap-horniers.












Le
Sea-Cloud est un navire de croisière de luxe et peut être parfois vu en Méditerranée.
Le Japon possède deux navires-école gréés ainsi : Nippon Maru II et Kaïwo Maru II ; ils ont remplacé deux autres quatre-mâts barque, portant les mêmes noms, actuellement transformés en musée.
Il existe 5 autres quatre-mâts présentés en musées (parfois en restaurants) aux USA (Moshulu, à Philadelphia ; Peking à New-York), en Allemagne (Passat, à Travemünde) , en Suède (Viking, à Göteborg) et en Finlande (Pommern, à Mariehamn).



Il existe plusieurs quatre-mâts goélettes (mât de misaine à voiles carrées) et goélettes à quatre mâts (voiles auriques, bermudiennes ou d'étai).
Les 2 grandes goélettes ci-dessous, à quatre mâts et huniers : Esmeralda la chilienne et Juan-Sebastian de El Cano l'espagnole, se ressemblent beaucoup, sans être réellement des sister-ships. Ce sont des voiliers-école.


Star Clipper
et Star Flyer sont des quatre-mâts goélettes utilisés comme paquebots de luxe par le même armement que Royal Clipper.




Creoula
et Santa Maria Manuela sont deux goélettes portugaise à 4 mâts, à voiles à corne ("auriques") ; ancien morutier, ce sont maintenant des voiliers-écoles.



Il y a eu au début du vingtième siècle, une goélette américaine à 7 mâts et grand-voiles à corne, Thomas W. Lawson. La carrière de ce géant de 120 mètres, qui naviguait avec seulement 16 hommes d'équipage, a été ratée et courte : trop gros, trop lourd, pas assez stable, pas assez puissant malgré ses 7 mâts. Le gigantisme des bateaux à voile avait trouvé ses limites, celui des bateaux à propulsion mécanique allait prendre le relais.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire