11/11/2009

Les marqques sur les voiles d'un bateau


 Les marques sur les voiles des grands voiliers 
et des voiliers traditionnels.

    Ces voiliers montrent parfois le nom du bateau sur une voile (exemple : Eve of St-Maves) ou des dessins : logo de la Charente-Maritime sur la grand-voile de Notre-Dame des Flots ; triskell noir sur le flèche blanc de La Belle-Iloise ; étoile blanche sur le flèche marron de la barge Kitty ; Armes du Sultanat d'Oman sur certaines voiles du Shabab Oman ;  Croix lusitaniennes rouges de l'ordre portugais du Christ sur les voiles carrées du Sagres.
   
      Le plus souvent, les marques sont des lettres et des chiffres qui obéissent ou non à certaines règles.


       Les voiliers qui ont participé à une tall ship' race ont été répertoriés par la Sail Training Organization (STA). Un numéro leur a été attribué ; ils sont libres de le porter ou non sur une voile ; généralement les bateaux à voiles carrées le portent sur la brigantine ou sur le hunier de misaine, les autres sur la grand-voile. 
       L'immatriculation comprend les 2 lettres T S (pour Tall Ship) et un numéro. Celui-ci est parfois précédé d'une initiale de nationalité.
        A noter que les dimensions de ces voiliers sont très variées ; la longueur minimale exigée est de 30 pieds, soit 9, 14 mètres, à la flottaison. Il ne faut donc pas s'étonner de voir les lettres T S sur des bateaux plutôt modestes.
        Quelques exemples :
TS D  145      Jens Krogh (ketch, Allemagne) 
TS 315          Jeune Ariane  (Cotre, France)
TS F 515       Étoile Molène (Dundée, France)
TS F 691      Mutin (Dundée, France)
TS G 47        Johann Smidt (goélette, Allemagne)
TS G 199      Grossherzogin Elizabeth (goélette à trois mâts, Allemagne)
TS G 404      Alexander Von Humboldt (Trois mâts barque, Allemagne)
TS K 23        Royalist (Brick, Angleterre)

Parfois les lettres TS sont absentes :
PZ 5            Capitan Glowacki

     Les anciens bateaux-pilotes peuvent porter l'initiale du port qu'ils desservaient, un numéro et le dessin d'une ancre, symbole de leur fonction.  Par exemple, en France ;  Marie-Fernand : H 23  (H pour Le Havre) ; Pauline : SB 737 (SB pour Saint-Brieuc).Cette dernière est la réplique d'une chaloupe polyvalente (pêche et transports divers) qui assurait le pilotage des morutiers qui fréquentaient le port de Dahouet, difficile d'accès. En Grande Bretagne, Mascotte porte un N sur la grand-voile et By sur la trinquette : N pour Newport et By pour Barry, 2 ports voisins de Cardiff ; Cariad porte les lettres Cf pour Cardiff. Ces lettres sont très grandes pour pouvoir être distinguées de loin par les navires recherchant un pilote.


    L'ancien baliseur Martroger, de Noirmoutier,  porte les initiales P.B des phares et Balises.


   D'anciens bateaux de travail portent sur leur grand-voile le même numéro que sur la coque.
(voir aussi chapitre concernant les numéros sur la coque)

    Bateaux français : 
CM 2924         buleuse   (dundée thonier de Camaret)  
CAN 87         La Cancalaise  (réplique d'une bisquine de Cancale)
G   90            La Granvillaise (réplique d'une bisquine de Granville)

DZ  1983       Telenn Mor (réplique d'une chaloupe de Douarnenez) 

PL 92             Ar Gentiles (réplique d'une chaloupe de Perros-Guirec)
SB 737           Pauline (réplique d'une chaloupe de Dahouet, quartier de St Brieuc)


    Bateaux britanniques : 
BM 28            Provident (trawler de Brixham )
FY 7               Our Daddy (lugger de Fowey)
FY 59             Reliance (lugger de Fowey)
FY 519           Ibis (lugger de Fowey)
LT 472           Excelsior (trawler de Lowestoft)
LT 1192         Keewaydin (trawler de Lowestoft)

  
   Bateaux allemands :  
BV2               Vegesack (ketch harenguier de Brême-Vegesack) 
FN 66            Carmelan (ketch de Flensburg ). 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire