27/05/2019

Grands Voiliers et Voiliers traditionnels : Vu en 2019

  L'Hermione et le Belem ont participé à l'Armada  de Rouen, du jeudi 6 juin au dimanche dimanche 18 juin et s'est terminée par la parade durant laquelle  les bateaux ont descendu la Seine vers Honfleur et la Manche . des images à venir prochainement :

l'Armada 2013

        Une trentaine de grands voiliers participait à l'Armada: https://www.armada.org/navires/.

      En cliquant sur le nom du bateau (en violet et souligné), vous ouvrirez sa fiche dans Tradboats :

 Les Français : L'Hermione (frégate) ;  Belem (3 mâts barque) ; Étoile du Roy (frégate),  Le Français (3 mâts barque) ; Marité (3 mâts goélette) : Belle Poule et Étoile (goélettes à hunier) La Recouvrance (goélette à hunier) ; Mutin (dundée de la Marine nationale) ; Charles-Marie (dundée) ; La Nébuleuse (dundée thonier), quant à elle, s'est amarrée à Duclair, avant de rejoindre la grande parade.

 Les Néerlandais : Europa (3 mâts barque) ; Gulden Leeuw (3 mâts goélette) ; ,Oosterschelde (goélette à 3 mâts, à huniers) ;  Thalassa (3 mâts goélette) ; Loth Lörien (3 mâts goélette) ; Atlantis (3 mâts goélette) ; Eendracht (goélette à 3 mâts) ; Wylde Swan (goélette à hunier) ;  JR Tolkien (goélette à hunier) ; Urania (goélette bermudienne)

  Les Russes : Sedov (4 mâts barque) ; Kruzenshtern (4 mâts barque) ; Mir (3 mâts carré) ; Shtandart (frégate)

  Les Espagnols : El Galeon de Andalucia (galion) ; Atyla (goélette)

  Le Britannique  Tenacious (3 mâts barque)

  Le Portugais  Santa Maria Manuela (goélette à 4 mâts)

  L'Américain (USA)  Eagle (3 mâts barque)

  Le Brésilien  Cisne Branco (3 mâts carré)

  Le Mexicain Cuauthemoc (3 mâts barque)

  L'Omanais Shabab Oman II (3 Mâts carré)
    

   En Bretagne, la Semaine du Golfe du Morbihan revient chaque année impaire la semaine de l'Ascension ; donc, cette année, du lundi 27 mai au samedi 1er juin. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, ce festival "éclaté" est devenu en moins de 2 décennies un des plus spectaculaires de France. Il se produit entre le Golfe du Morbihan (petite mer, en breton : plus une rade qu'un golfe) et la Mor vraz (grande mer) elle même en partie isolée et protégée de l'Océan par la presqu'île de Quiberon, Belle-Île, les îles d'Houat et d'Hoedic et  de nombreux îlots et rochers. Chaque jour les bateaux sortent du Golfe avec les courants (qui atteignent plusieurs nœuds) et rentrent à marée montante. Ces déplacements sont plus spectaculaires le lundi (petite parade d'ouverture) et le samedi (grande parade de clôture). La plupart des grands bateaux sont amarrés ou mouillent la nuit au même endroit, mais les flottilles de petits bateaux s'installent chaque nuit dans un abri différents. Les principaux ports et abris sont Vannes, bien sûr, Saint-Goustan (port d'Auray), le Bono, Port-Navalo, Larmor-Baden, le secteur autour de la pointe nord de l'île aux Moines, de Port-Blanc à Arradon, l'île d'Arz, Port-Anna en Séné, Le Logeo, Locmariaquer, etc....
Semaine du Golfe 2017 : mouillage de l'île aux Moines le soir


     Parmi les bateaux les plus notables qui y ont participé :

          Le trois-mâts barque  Le Français, de Saint-Malo.

          Les frégates Étoile du Roy, de Saint-Malo et Shtandart (Russie)

          Le trois-mâts goélette  Marité, de Granville
.
          La goélette à trois-mâts à huniers Oosterschelde (NL).
      
          Les bricks Morgenster (NL) et Phoenix (GB).

      La bisquine La Cancalaise (Cancale), le lougre à 3 mâts Corentin (Quimper-Concarneau), le lougre anglais à 3 mâts Roanna (Yealm river)  

       Les goélettes La Recouvrance (Brest), Atyla (Espagne), Hermine (Brest), Diva, Gerbier de Joncs, La Gaillarde (La Rochelle)

        Les ketchs Iris (NL), Skeaf (Douarnenez) White Dolphin (Brest), Eva Kristina (réplique de Colin Archer néerlandais),

         Les dundées Notre-Dame de Rumengol (Brest), Notre-Dame des Flots (La Rochelle) Étoile Molène (Saint-Malo) Biche (Groix-Lorient), Lys noir (Granville), Nébuleuse  (Paimpol-Camaret), Belle Étoile (Camaret), Arawak (Bordeaux), André-Yvette (Lorient-Locmiquélic), Martroger (Noirmoutier), Bro Warok (Lorient-Gâvres), Profites-en (Concarneau), Charles-Marie (Granville), Leenan head (Douarnenez), Sav heol (Brest), Madelynn (La Trinité), Gwened, Tin (Douarnenez), Gwalarn (Pornic)

           Les yawls à corne La Grande Hermine (Brest, Marine nationale), Eva Christina

           Les lougres anglais à 2 mâts Barnabas (St Ives), Ripple (Newlyn)

        Le forban du Bono  Notre-Dame de Bequerel, les sinagos  Joli Vent Les Trois FrèresMab er Guip, Ma Préférée, les chaloupes Jeanne J, Belle de Vilaine, Poulligwenn (Le Pouliguen), Amzer Vrao (La Rochelle), Ameriketakik (trainière basque, Pasaia), La Vieille Dame, Xenus, San Andres y Animas (Pays basque)

          Les tjalks néerlandais De Vrouve Cornelia  (Nort sur Erdre), Het Leven (St Nazaire), Korriganez (Hennebont)

           Le cotre à corne et hunier Le Renard (Saint-Malo)

          Les cotres et sloups à corne :
            Plus de 9 mètres (longueur de coque) Lola of Skagen (St Denis d'Oléron), Marie-Fernand (Le Havre), Saint-Michel II (Nantes)n  Krog e Barz (Port-Navalo), Pen Duick (Lorient),  Coppelia (bateau ostréicole charentais), Corbeau des mers (Vannes), Amzer zo (Morlaix),   Marche Avec (Concarneau), , Loch Monna (Logonna-Daoulas), Indomptable (Auray), Zoé (La Roche Bernard), Kurun (Le Croisic), Gullmarn (Bénodet), Bételgeuse (Vannes), Unity of Lynn (Auray), Angelina (Le Pouliguen), Clapotis (sloup baliseur, Boyardville), Fiddler's green (Ile aux Moines), Babar (Noirmoutier), Emjo (Marennes), Grand Norven (Piriac),  Fleur des eaux (Marennes), Hope (St Gilles-Croix de Vie), Père Gabriel, (sloup ostréicole, La Flotte en Ré),  Enez Koalen (Paimpol)
          Moins de 9 m : Maita (yacht, Port-Blanc en Baden), Seagull (yacht, Brest), Saint-Gildas (Pornic), Le Grand Bleu (Camaret),  Holl Avel (Bénodet), Tykewoop (St Nazaire), Père Daniel (Sarzeau, le Logeo),  Jan Blank (Pays-Bas), Jonas, Karrek hir (sloup goémonier, Plouguerneau), Kleine Jagger (Pays-Bas), Morvran (Lorient), , Amphitrite (Nantes),   Eog (Mesquer, Morbihan), Pilikant (Nantes), Mael-Morgann (La Roche-Bernard), Yann Gwenn (Fouesnant), Reder mor VI (Vannes), Sassaroz (Auray),  Amzer mat (Auray), Deux Frères (barquette méditerranéenne gréée à corne), Patmos (St Brieuc), Winona (Auray), Ar Morvran (canot breton), Blue star (yacht hollandais), Bonne Espérance (cotre de Carantec), Clarans (cotre des pertuis charentais), Mab Maul, Conleau, Limil, Linotte, Paydret, Pêcheur d'Islande, Pen Eke (Séné), Toulkeun (Locmariaquer), Pina (Pays-Bas), Rudhak (Locmariaquer), Pourquoi pas (la Trinité), Soizic (Ste Marine), Steredenn vor (Mesquer), Ukulélé (St Armel), Tysnes (voile à livarde, Brest), Valhalla (Belgique), Vol de nuit (Cherbourg), Virago (Angleterre)

            Les misainiers  Rigolo (Doëlan), La Barbinasse (Ile Tudy),  Youen (Le Logeo) 
            
            Les sloups houari Vétille (Sucé sur Erdre), Sterenn (Lanester)

              Les bateaux viking à voile carrée  Snorre (St Nazaire), Yacknarz'h (Auray)

             Les bateaux à voiles latines : Catalina (Cagnes), Flaminda (Serre-Ponçon),            La Bonne Mère (Marseille L'Estaque)

            Les goélettes marconi Joshua (La Rochelle) , Red Pearl (Lorient),

            Les yawls marconi   WhiKanthaka (Lorient), Thalamus  (La Rochelle), Dauphin Vert (La Rochelle), Lucretia (Pasaia, ESP), Gerfaut III (Douarnenez), Ciris (Dartmouth, GB), Tumbelina (Brest)

            Les cotres et sloops marconi   Hispania IV (rivière d'Auray), Silk, Siris, Nedda, Pilen, Saba (la Rochelle), Piccanin (Benodet), Just Rayona (Dunkerque), Kanthaka (Lorient),  Chrisando, Pangur Ban, Papa Pélican, Sinbad (La Rochelle), Kraken II (Le Crouesty), Gerfaut, Nérée,  Cla.an.go, Saïda (Port-Louis), Scarlett O'Hara, Sir Hocco, Croc Sophelis (Les Sables d'Olonne), Galatée, La Blanche Hermine (Pont-Aven), Tumbelina, Tikaroa (Pornic), Lord Jim,  Marguerite ( Port-Louis), Ar Goell,  Naïade, Agramant II, Are Miti, Cabrette, Butterfly, Capella, Spankaert (Pays-bas), Sterenn (Loctudy), Yrou 2,  Tidenstolch (Allemagne)

             De nombreux bateaux de série : Guépards (plates du golfe) Cormorans,Olonnois,  cotres de Carantec, cotres des Glénan,  Belougas, Requins, Muscadets, Mousquetaires, DC20, Beniguet, Maraudeurs, plans Cornu, folkboats, Cornish crabbers, Drascombe, Xenus, canots voiles-avirons, yoles de mer,  grandes yoles de Bantry, Loups de mer, Vauriens, Abers, gazelles des Sables, etc...

_________________________________________________________________________


L'Hermione a commencé sa navigation 2019 et est passée à Cherbourg du 4 au 8 mai, puis à Dieppe du 10 au 13 mai, et Ouistreham du 14 au 17 mai ; elle a contourné à nouveau la Bretagne : elle  a longé la côte du Finistère sud et du Morbihan avant de participer à  Débord de Loire, programmé du 23 au 26 mai.
     Elle y était rejointe par le Belem, coutumier de ce genre d'évènement puisqu'il sera à son port d'attache. Auparavant, les bateaux maritimes sont arrivés à Saint-Nazaire le jeudi, ont fait une sortie en mer le vendredi puis  ont remonté la Loire le samedi en fin d'après-midi ; tandis que les bateaux fluviaux ont descendu la Loire pour faire demi-tour à la rencontre des précédents.  Voici une liste des autres bateaux qui y ont participé  :

       André-Yvette (Gabare gréée en Dundée),  Biche thonier de Groix), Clapotis (baliseur charentais gréé en cotre), Corentin (lougre de Quimper), Cosa Ostra (sloop ostréicole), Grand Norven (sloup de pêche de Piriac), Hope (sloup de pêche de Pornic), Jeanne J (chaloupe de Noirmoutier), Joshua (ancien bateau de Moitessier), La Juste (toue de Loire), Marie-Fernand (cotre pilote du Havre), Belle Poule (goélette de la Marine nationale ; n'est pas allée à Nantes),  Martroger (baliseur de Noirmoutier gréé en ketch), Nooit Voolmaakt (tjalk), Reine de Cordemais (canot bas-indrais), Saint Michel II (cotre aurique),  Va pas trop vite (cotre de la baie de Bourgneuf), Vétille (yacht nantais de régate).















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire