13/12/2009

Les voiliers de commerce : Les navires à "passagers"
De nos jours, tous les voiliers qui naviguent professionnellement ont pour rôle de transporter des passagers
, que ce soit les paquebots de luxe, les voiliers-écoles privés ou les petits bateaux qui transportent des clients vers les îles...
Mais, jusqu'au début du vingtième siècle, on voyageait rarement pour le plaisir. Les passagers étaient le plus souvent des émigrants, qui quittaient la misère de leur pays européen pour s'installer en Amérique, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Afrique, etc...bref, dans toutes les régions que les pays européens voulaient coloniser. City of Adelaïde, actuellement à l'état d'épave à Irvine en Écosse, a transporté des milliers d'émigrants en Australie, durant 23 ans (des Australiens réalisent actuellement des travaux pour le transporter à Adelaïde, où il devrait servir de musée). Il pouvait aussi s'agir de condamnés à l'exil, ou de bagnards : Edwin Fox, actuellement à l'état d'épave en Nouvelle-Zélande, est le dernier représentant de ce type de navire.
Les conditions étaient difficiles : promiscuité, manque d'hygiène et de nourriture saine, enfermement dans la cale, dangers maritimes...
Un exemple de bateau d'émigrants a été reconstitué par les Irlandais : c'est Jeanie Johnston. Celui-là avait bonne réputation : aussi confortable qu'on pouvait l'espérer vers 1850, très marin, il n'a jamais perdu personne : Normal que les Irlandais aient choisi ce modèle pour construire leur plus beau voilier.

On peut citer aussi les Américains Kalmar Nyckel, réplique d'un transport d'émigrants suédois de 1637, ou encore Mayflower.

Pire encore étaient les conditions de transport des Africains capturés pour servir d'esclaves. Enchaînés, mal nourris, ils n'arrivaient pas tous au bout du voyage sur ces navires négriers qui ont fait la fortune et la honte de nombreux ports européens (Nantes et Bordeaux, par exemple, en France) : Ces conditions étaient tout simplement horribles. Les navires négriers servaient aussi de cargos, puisqu'ils rapportaient des denrées d'Amérique (sucre, fruits). Ils apportaient aussi en Afrique des denrées et divers objets servant à payer les marchands d'esclaves : on parlait de commerce triangulaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire